Le site de la Communauté des Ginoux

GIGNOUX CORNET

François de GIGNOUX, officier de Cavalerie

François de GIGNOUX né le 17 janvier 1718 à Nîmes embrasse la carrière militaire. Il entre peut-être dans une école militaire. Il démarre comme Cornette (officier porte- étendard), puis sert en tant que sous-lieutenant dans le Régiment du Roi Louis XV au service de la France.

Fils de huguenot militaire, François de GIGNOUX choisi de se mettre au service de l’armée des Provinces Unies (ennemies de la France à cette époque, équivalent des Pays-Bas), il est nommé lieutenant de cavalerie le 19 novembre 1742 dans le Régiment du comte de Nassau La Lecq . Il est nommé capitaine commandant deux escadrons le 14 juin 1766 dans le Régiment du Lieutenant Général van der BEKE. Puis, le 5 février 1772, il est nommé commandant deux escadrons du Régiment du Général Major POUS.

Il est en garnison dans différentes villes des Pays-Bas : Harlem, Zutphen, Steendren, Namur (les Provinces Unies avait l’autorisation d’entretenir une garnison dans cette ville faisant partie des Pays-Bas autrichiens), Maastricht, Breda, Bergen-op-Zoom, enfin Leeuwarden où il se retire. Suivre les pérégrinations de François de GIGNOUX sur la carte des lieux de vie (bonhommes en violet, zoomer sur les Pays-Bas).

Il est rayé de l’armée en 1793 avec une somme rondelette de 2550 livres et une pension de 800 livres par an. Il décède le 22 novembre 1798.

Uniformes de cavalerie de l'armée royale de Louis XV
Etendards et uniformes des armées du roi Louis XV
Le 20 juin 1766, le Lieutenant François de GIGNOUX est nommé commandant des deux premiers escadrons du Régiment de Cavalerie du Lieutenant Général van der Beke.
Le 5 février 1772, le Lieutenant François de GIGNOUX est nommé commandant des deux derniers escadrons du Régiment de Cavalerie du Général Major Pous en remplacement du défunt commandant van Cappellen.
1788, nominations de divers jeunes officiers dans la Compagnie commandée par François de GIGNOUX du Régiment de Cavalerie du Lieutenant Général Stavenisse Pous
François de GIGNOUX quitte l'armée en 1793. Il reçoit une prime de 1500 livres de la part de la Hollande et une de 1050 livres au titre du Régiment , en tout 2550 livres. Une rente annuelle de 800 livres.

François de GIGNOUX et Hélène Charlotte CORNET

Il se marie en secret avec Hélène Charlotte Thérèse CORNET le 23 septembre 1748 dans l’église catholique de Saint Michel et Sainte Gudule de Bruxelles. Les parents d’Hélène Charlotte sont de fervents catholiques.

Il est reçu membre de l’Eglise Wallonne par confession le 1er août 1750 à Haarlem. Sa femme, Charlotte CORNET abandonne la religion catholique et est reçue membre de l’Eglise Wallonne par confession le 21 novembre 1751 à Zutphen. Après cette admission, leur mariage est célébré par l’Eglise Wallonne ainsi que le baptême de leur troisième enfant, Marguerite Thérèse de GIGNOUX.

Ils ont 12 enfants dont un seul, Jean Baptiste François Guillaume, reviendra à Nîmes. Les autres se fixeront définitivement aux Pays-Bas

  • Françoise née le 2 juin 1749, baptisée en secret à l’église catholique Saint Michel Sainte Gudule de Bruxelles. Elle est reçue dans l’Eglise Wallonne de Leeuwarden le 28 avril 1782 après le décès de sa mère. Célibataire, elle décède le 5 juillet 1820 à l’âge de 71 ans à Leeuwarden.
  • François, né le 28 juin 1750 à Haarlem. Il décède enfant vers 1753.
  • Marguerite Thérèse née le 18 novembre 1751 à Zutphen. Elle se marie le 6 mai 1781 à Kampen avec Cornelis Casteren van CATTENBURCH. Elle décède le 23 juin 1820 à Maastricht.
  • Louis François né le 12 juin 1753 à Steenderen. Il se marie le 9 juin 1781 à Groningen avec Susanna Cornélia de VRIESE. Il es nommé Lieutenant au Régiment de cavalerie du Lieutenant-Général Stavenisse-Pous en 1786. Il décède le 16 décembre 1828 à Oosterhout.
  • Guillaume Jean Baptiste François né le 17 août 1754 Steenderen. Il se marie le 11 février 1780 à Nîmes avec Jeanne Marie SABONADIERE. Il décède le 6 janvier 1806
  • Charles né le 30 octobre 1756 à Namur. Il est cornette (« enseigne » équivalent du grade en France, c’est à dire porte drapeau, grade précédent celui de lieutenant dans l’armée des Provinces Unies) dans le régiment du Lieutenant-Général Stavenisse-Pous en 1782. Il est nommé le 20 avril 1798 Capitaine-Lieutenant dans ce même régiment. Il se marie à Bergen-op-Zoom avec Catharina Jacoba MAY. Il décède le 27 octobre 1822 à Zalt-Bommei.
  • Paul Jean Baptiste né le 13 novembre 1757 à Namur (Belgique)
  • Pierre Jean Léonard né le 1er avril 1759 à Namur
  • Elisabeth Louise née en 1760 à Maastricht. Célibataire vivant avec sa soeur aînée Françoise, elle décède le 25 novembre 1840 à Leeuwarden.
  • Carel mort au Surinam en 1841.
  • Henriette Jeanne née le 4 février 1763 à Namur. Elle se marie une première fois le 12 octobre 1780 à Kampen avec Paulus OOSTER, puis le 5 juin 1803 à Amsterdam avec Peter ONDERWATER. Elle décède le 22 janvier 1834 à Amsterdam.
  • Charles né en 1764 à Breda.

En 1754, Charlotte Thérèse CORNET éprouve toujours des difficultés à recueillir l’héritage de son père décédé le 6 juin 1742. Sa mère l’a déshéritée pour la punir d’avoir épousé un huguenot et d’avoir rejoint l’église Wallonne. Charlotte Thérèse décède en janvier 1781 probablement à Bergen-op-Zoom. François de GIGNOUX décède le 22 novembre 1798 à Leeuwarden.

Actes d’état civil de la famille

Par la suite, nous rechercherons les descendances des enfants mâles afin d’établir l’existence de cousins portant toujours le nom de GIGNOUX aux Pays-Bas.

Procuration de Charlotte CORNET à son mari lui donnant tout pouvoir pour récupérer l'héritage de son père

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.