Le site de la Communauté des Ginoux

Famille GINOUX LAPIERRE

Consignes d'utilisation de l'arbre
Cliquer sur l’étoile pour se rendre à la page de la famille de l’individu. Dans le cas de plusieurs mariages pour un même individu, cliquer sur les étoiles de gauche à droite dans l’ordre des mariages.
Les ascendants de Fernande FABRE et Lucien GINOUX sont indiqués par la couleur violette
 

Victor André GINOUX

En 1859, Victor a 5 ans 1/2, il perd sa jeune mère (24 ans), Honorine FABRE. Il est alors élevé par sa belle-mère  Marthe BELLUGUET, mariée 7 mois après le décès. Devenu presqu’adulte, il travaille comme bucheron comme son père, Jean-Pierre GINOUX.

A partir du 24 août 1875 il effectue son service militaire au 115ème régiment d’infanterie basé à Avignon. Il est soldat musicien le 21 mars 1877 et mis en congé le 18 août 1879. A sa sortie de l’armée, il entre à la société PLM (Paris-Lyon-Marseille) et affecté à la gare du Prado.

Matricule militaire de Victor André GINOUX
Gare du Prado à l'époque de Victor GINOUX, appelée gare des bordilles : y partaient les ordures ménagères de Marseille pour d'autres lieux...

Il retourne fréquemment à Mérindol où il rencontre Clara Rosine LAPIERRE. Ils se marient le 21 avril 1881 à Cheval-Blanc (Vaucluse).

Leur premier enfant, Berthe Honorine, naît à Cheval Blanc chez les parents de Clara, le 11 septembre 1882. Les deux autres enfants naissent à Marseille.

Leurs enfants :

  • Berthe Honorine née le 11 septembre 1882 à Cheval blanc (Vaucluse), elle fréquente le conservatoire de Marseille et devient violoniste. Elle se marie le 14 mai 1906 à Paris 12ème avec Marie Casimir BLAUVUS
  • Emile Jean Pierre né le 29 juin 1886 à Marseille, la famille habite 213 rue Paradis. Emile décède rue Beauséjour à Marseille le 23 avril 1890 à l’âge de 4 ans
  • Emile André Aimé né le 16 mars 1891 à Marseille (canton nord), la famille habite 3, rue Beauséjour. C’est Emile André qui va créer la branche franco-belge des GINOUX.

En 1891, Clara LAPIERRE s’est déclarée professeur lors du recensement.

recensement 1891 GINOUX LAPIERRE Marseille rue Beauséjour
Article GINOUX Berthe 1895 Conservatoire Le Petit Marseillais 29 juin 1895
Article GINOUX Berthe 1899 Conservatoire Le Petit Marseillais 5 juillet 1899

Victor est muté à Paris vers 1904. Toute la famille va s’installer dans la capitale. Berthe a terminé ses études de musique et Emile André va entamer ses études d’ingénieur en électricité.

Berthe GINOUX violoniste à Paris Le Triboulet 17 décembre 1905

Victor prend sa retraite des chemins de fer en 1914 et reçoit la médaille d’honneur du travail.

En 1928, Victor et Clara suivent l’enterrement du frère de la mère de Victor, Jean Baptiste FABRE de Charleval.

Vers 1928, le couple se retire dans la banlieue parisienne à Nandy (Seine et Marne).

Clara Rosine LAPIERRE décède le 14 février 1933 à Nandy à l’âge de 70 ans.

Victor André GINOUX  se rend à Melun loger dans une pension de famille (sorte d’EPHAD avant l’heure). Il décède le 2 avril 1940 à Melun (Seine et Marne) à l’âge de 85 ans.

Actes d’état civil de la famille

Recensement 1931 GINOUX LAPIERRE Nandy rue d'Arcueil Seine et Marne
Recensement 1936 GINOUX Victor Melun 4 rue Eugène Briais Pension de famille (77)