Le site de la Communauté des Ginoux

Nous avons été honorés à CANNES

Nous avons été honorés à CANNES

au Musée des Explorations du Monde de Cannes à l'exposition "si Tahiti m'était contée" et à la conférence du dimanche 18 septembre 2022 sur GINOUX, journaliste et voyageur en Polynésie au XIX siècle.

Le samedi 17 septembre 2022, Alain, Josette et Robert étaient à Cannes dans le quartier du Suquet. Petite grimpette obligatoire car ce musée (ex musée de la Castre) se situe au sommet du Suquet sur les hauteurs du vieux Cannes dans les vestiges du château des moines de Lérins.

Nous avons fait la visite guidée après l’accueil très chaleureux aux « descendants » d’Edmond, Alain et Robert Ginoux.

L’exposition retrace le voyage du journaliste Edmond Ginoux de la Coche à Thaiti et aux iles Marquises. D’abord missionné pour faire des études de géologie, de zoologie et de botanique il voyage en 1843 avec le nouveau gouverneur de l’Océanie française, Joseph Bruat, qui lui confie la création du 1er journal de cette contrée.

Edmond Ginoux de la Coche rentre en France en 1845. Il retournera en Polynésie en 1847 accompagné de l’illustratrice Adèle de Dombasle (arrière-arrière grand-mère d’Arielle). En 1850 il rapporte à Paris environ 500 objets océaniens et américains et fonde le « musée Ginoux ». A son décès, la collection est recueillie par Adèle de Dombasle qui la vendra plus tard au baron Lucklama et c’est ce baron qui s’installera à Cannes et fera don de cette collection à la ville de Cannes en 1877.

Le dimanche 18 septembre après-midi nous avons assisté à une conférence, dans une salle du musée, où Jean-Nôel nous a rejoint. Le conférencier Frédéric de la Grandville a retracé la vie d’Edmond Ginoux. Il a cité le site de la « communauté des Ginoux » où il a découvert quelques informations inédites.

La conférence s’est achevée par une longue conversation entre Alain, Frédéric de Grandville, conférencier, et Théano Jaillet, Directrice des musées de Cannes. Pour d’autres, elle s’est achevée par la visite de la tour médiévale dans la cour du musée. 109 marches nous attendaient pour un magnifique point de vue à 360° sur la baie de Cannes.

Nous avons achevé agréablement la journée en retrouvant nos cousines CHABAS de Cannes, Jackie, Marie-Christine sa fille avec son mari Jean-Marc Domergue.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x