Le site de la Communauté des Ginoux

La peste de Marseille 1720 1722

Un rapide résumé :

Un bateau amène avec ses marchandises, ses passagers et son équipage la peste à Marseille. Elle va se propager rapidement dans la ville, puis à l’extérieur au gré des déplacements humains et de marchandises.

A l’époque, on ne connait pas l’origine de la maladie, la puce du rat.

Afin de freiner l’épidémie, un cordon sanitaire est créé par le Royaume de France et doit être négocié avec l’Etat étranger que constitue le Comtat Venaissin gouverné par le Pape. Un mur est créé composé de guérites échelonnées à 2 portées de fusil.

La Provence est particulièrement éprouvée. Voir la ville de Lambesc.

Mollans sur Ouvèze doit loger un corps de garde devant le pont de l’Ouvèze et donc laisser des terres en friche et subir les trafics des soldats. Voir Mollans sur Ouvèze.

Dans les Cévènes en août 1721 Saint Ambroix se retrouve une des portes du cordon sanitaire . La foire de Beaucaire est interdite.

La peste arrive à Marseille

Découvrez l’histoire de la peste de Marseille par :

  • une vidéo présentant cette épidémie et en faisant le lien avec le COVID (durée 3’33”)
  • pour les personnes souhaitant creuser cet évènement historique, d’intéressantes explications par une petite chaîne YOUTUBE marseillaise (18’19”).

La peste se propage en Provence et ailleurs

Séparation entre la Provence et le Comtat Venaissin

Ordonnance portant interdiction de toute communication avec la Provence et d'entrer sur les terres de la légation papale d'Avignon (21 août 1720)

Les cordons sanitaires

Carte extraite d'une étude de la peste en Provence d'Alice BONNET

Le mur de la peste, vestiges

Pertuis (Vaucluse) compte ses morts de la peste