Le site de la Communauté des Ginoux

Paul GINOUX DEFERMON

Homme politique, Mort pour la France

Fils de Charles GINOUX DEFERMON et Berthe THEROUANNE, Paul GINOUX-DEFERMON est né le 7 Novembre 1875 et décédé le 28 Juin 1940, à l’âge de 64 ans.

Habitant à Souesmes (41) et âgé de 24 ans, il se marie à sa cousine Jeanne GINOUX DEFERMON, âgée de 22 ans, le 22 Janvier 1900 à Issé (44). voir acte p.3

Ils ont ensemble 5 enfants: 

  • Georges GINOUX DEFERMON (1901-1902)
  • Marie-Alice GINOUX DEFERMON (1902-1932)  
  • Françoise Sillette GINOUX DEFERMON (1904-1968)
  • Jacques GINOUX DEFERMON (1905-1983)
  • Anne GINOUX DEFERMON (1909-1999) 
Extrait du Journal Le Phare de la Loire, 21 mai 1912. Charles Ginoux Defermon (son cousin) Maire de Moisdon / Paul Ginoux Defermon Maire de Louisfert !

 Paul était un homme politique, comme son père. Il est maire de Louisfert (44) de 1901 à 1925 puis de Moisdon-la-Rivière (44) en 1939.

 Le 4 Juillet 1920, Paul GINOUX DEFERMON, signe un registre de délibération. Grâce à ce registre et au don d’une certaine Mademoiselle HOUGRON, il est possible de construire un monument aux Morts (calvaire mégalithique) pour les soldats de la Première Guerre Mondiale, voir ici.
 
En 1939, pendant la Seconde Guerre Mondiale, un camp d’internement “Camp de La Forges” ouvre à Moisdon-La-Rivière. Des Espagnols sont internés ici de force pour travailler. En effet, le 6 avril 1940 un décret interdit la libre circulation des Nomades en France pour la durée de la guerre. Paul GINOUX DEFERMON est complètement contre la construction de ce camps, mais sa parole compte peu face aux Fascistes… Ce camps deviendra un camps d’internement Tziganes en Novembre 1940.
Pour plus d’informations, voir le Musée de Forges à Moisdon-La-Rivière, et virtuellement, l’histoire ici et  ici.

Il meurt le 28 Juin 1940. On ne connait pas les circonstances de sa mort. Son nom demeure sur le calvaire de Moisdon-la-Rivière, voir ci-contre. Paul est mort pour la France.

Toute l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale à Châteaubriant/Moisdon-La-Rivière/Louisfert ici (attention PDF lourd)