Le site de la Communauté des Ginoux

MOULET ANDRIEU

Edouard Désiré MOULET et Anne Henriette ANDRIEU

Edouard Désiré MOULET est le premier enfant de Claude Marie MOULET et Marie Madeleine JOURDAN et le seul garçon . Né le 21 février 1832, c’est lui qui reprendra le domaine familial situé aux Rouines à Bevons dans la vallée du Jabron (Alpes de Haute Provence).

Il s’est marié le 9 décembre 1857 à Bevons avec Anne Henriette ANDRIEU. qui est née le 23 juillet 1833 à Châteauneuf Val Saint Donnat, hameau du Touron (actuellement Thoron).

Leurs enfants tous nés aux Rouines (anciennement Ruines) sur la commune de Bevons :

  • Marie Fine Faustine née le 7 septembre 1858, mariée le 23 novembre 1881 à Bevons avec Louis Antoine LIEUTIER
  • Jacques né le 14 avril 1859 et décédé 8 heures après.
  • Casimir Edouard né le 8 mars 1860, marié le 20 mai 1882 à Bevons avec Louise Claire LIEUTIER. Ebntant qu’aîné mâle de la famille, il est dispensé du service militaire et poursuivra l’exploitation familiale des Rouines.
  • Marcelin Louis né 19 mai 1862 n’échappe pas au service militaire (1883 à 1887). Il sera même envoyé en Algérie (Constantine) dans les hussards. Il se marie le 5 mars 1890 à Noyers sur Jabron avec Marie Victoire Magdeleine AILHAUD.
  • Marie Sophie née le 15 novembre 1864, elle se marie le 4 octobre 1881 à Bevons avec Augustin Alban AURELLE, employé aux chemin de fer.
  • Louis Henry né le 6 octobre 1867 et décédé à l’âge de 7 ans le 10 janvier 1875.
  • Marcelin Ernest Sylvain Edouard né le 31 juillet 1875. Ne pouvant rester à la ferme familiale, il est placé comme domestique à La Roque d’Anthéron. Il se marie le 12 février 1896 à La Roque d’Anthéron (13) avec Joséphine Adélaïde JUSIANY.

Voir les actes d’état civil de la famille (sachant que le registre des naissances de cette époque n’est pas en ligne aux archives départementales des Alpes de Haute Provence).

Voir les matricules militaires des garçons.

Le mari et la femme restent aux Rouines toute leur vie. Hébergeant la mère de d’Edouard, Marie Madeleine JOURDAN jusqu’à son décès le 24 octobre 1867. A la mort d’Edouard le 21 septembre 1876, Casimir reprend la ferme avec sa mère  et ses frères auquel s’ajoute Charles ANDRIEU, son grand-père maternel jusqu’au décès de celui-ci le 25 janvier 1883. Casimir abandonne la ferme vers 1900, laissant sa mère seule avec une domestique. Au décès d’Henriette probablement après 1902, c’est Marcelin et sa femme qui reprendront les Rouines. Ils sont encore présents en 1931.

Voir les recensements à Bevons de 1861 à 1931.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.