Le site de la Communauté des Ginoux

GINOUX DEFERMON THÉROUANNE

Consignes d'utilisation de l'arbre
Cliquer sur l’étoile pour se rendre à la page de la famille de l’individu. Dans le cas de plusieurs mariages pour un même individu, cliquer sur les étoiles de gauche à droite dans l’ordre des mariages.
Les ascendants de Jeanne DEFERMON et Philibert GINOUX sont indiqués par la couleur bleu
 

La vie de château à Sucy en Brie

Château de Sucy-en-Brie
Extrait de "Lettres de madame de Sévigné, de sa famille et de ses amis," Volume 4

Charles GINOUX DEFERMON  se marie avec Berthe THÉROUANNE, la fille d’un capitaine de Cavalerie, le 23 mars 1863 à Paris 8ème. Ils ont 7 enfants.

Actes d’état civil de la famille.

Le Charles Ginoux devient propriétaire unique du château de Sucy-en-Brie, il hérite du château de son père . Charles Ginoux a personnellement contribué à la sculpture des éléments décoratifs de la façade nord du château.

Pendant la guerre franco-allemande de 1870-1871, parfois appelée guerre franco-prussienne ou guerre de 1870, la famille va se réfugier à la Brosse, commune de Farges-Allichamps (Cher) où réside Jeanne Alexandrine Henriette, une soeur de Berthe, avec son mari Georges GARDYE de la Chapelle. Il naîtra Pierre, leur quatrième enfant.

Losque la famille rentre à Sucy, elle découvre l’intérieur du château complètement saccagé par les militaires prussiens.

Charles est maire de Sucy-en-Brie de 1881, après la naissance de leur dernière enfant, Anne-Marie et ce jusqu’en 1892.

Faisant face à des difficultés financières, il vend le château, son mobilier et son parc le  à Lady Louise Caroline Bradnell Bruce Meux pour la somme de 575 000 francs.

Le nom GINOUX DEFERMON a été validé par un décret du 24 Janvier 1892. (voir Journal Officiel ci-dessous)

Journal Officiel - Demande ajout "DEFERMON"

La vie en pleine nature en Sologne

Maison neuve, commune de Souesme (Loir et Cher)

Avec le produit de la vente du château de Sucy, Charles GINOUX DEFERMON (64 ans), attiré par la chasse, fait construire une maison en Sologne, sur la commune de Souesmes dans le Loir et Cher, sur un lieu isolé qui prendra le nom de Maison Neuve.

Il y habitera dès 1896 avec ses garçons Georges, Pierre, Paul et Jean et 5 domestiques. En 1901 et en 1906, les recensements indiquent la présence du couple Charles et Berthe, les enfants non encore mariés Georges, Pierre, Jean et Anne Marie, ainsi que 6 domestiques.

Recensements de 1866 à 1906.

En 1906, son fils Jacques, marié depuis 1893 avec Jeanne VAN de VIN d’origine flamande (Anvers), a fait construire et habite une propriété nommée Les Brandes sur la commune de Presly (Cher) à 12 km de Souesmes. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.