Le site de la Communauté des Ginoux

GINOUX BEJUY

Hippolyte GINOUX et Grazia Maria BEJUY de LACOCHE

Du 23 avril 1793 au 9 juillet 1798, Hippolyte accomplit son service militaire aux armées d’Italie et de Suisse.

De 1800 à 1805, Hippolyte est receveur de l’enregistrement et des Domaines.

Il semble que Hippolyte GINOUX rencontre Grazia Maria BEJUY de LACOCHE à Corte en Corse lors de son premier poste de fonctionnaire dans l’administration de l’Enregistrement et des Domaines. Le père de Grazia Maria, François Joseph BEJUY de LACOCHE est officier à Corte. Les archives numérisées de Corse n’ont pas encore livré les preuves de ce séjour et de cette union vers 1804.

Le couple s’installe rapidement sur le continent à Avignon.

Actes d’état civil et religieux de la famille GINOUX BEJUY de LACOCHE

En 1805, à la naissance de leur premier enfant, Adèle, le couple est à Lyon. Hippolyte est vérificateur de l’Enregistrement et des Domaines. Le couple loge provisoirement à l’hôtel des Célestins.

En 1808, à la naissance du second enfant Ernest, la famille loge rue Neuve à Grenoble chez le père de Grazia Maria. Celui-ci, François Joseph est à la retraite en tant qu’ancien Colonel du génie. Hippolyte a toujours le grade de vérificateur.

En 1809, à la naissance de Marie Adélaïde, Hippolyte demeure à Sisteron (Alpes de Haute Provence) tandis que que sa femme accouche à Grenoble, assistée par son père.

En 1811, à la naissance de Edmond, Hippolyte est devenu inspecteur (depuis 1809) de l’Enregistrement et des Domaines à Annecy. Le père de Grazia Maria habite Grenoble mais il est venu rendre visite au couple à Annecy.

En 1814, à la naissance d’Oswald, la famille est revenue à Grenoble mais est domiciliée rue Saint Jacques. Hippolyte est toujours inspecteur. Il le restera jusqu’en 1824. François Joseph BEJUY de LACOCHE est présent à la naissance de ce dernier fils.

En 1816, par ordonnance du 29 juin, Hippolyte César est anobli par le roi Louis XVIII en récompense de son zèle et de sa fidélité envers le roi. La famille réside toujours à Grenoble. La même année, le père de Grazia Maria meurt à son domicile rue Neuve à Grenoble. Il était chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis.

De 1824 à 1841, Hippolyte est directeur de l’Enregistrement et des domaines. 

En 1827, Grazia Maria est reconnue seule héritière de son père propriétaire dans le Var. Une rente lui est allouée. C’est peut-être à cette date que le couple se sépare, Hippolyte résidant avec ses 3 fils à Montpellier où il est Directeur de l’Enregistrement et des Domaines. Maria Grazia demeurant à Toulon 10, rue du Trésor non loin du domicile de sa fille au Castellet (Var).

En 1836, on retrouve dans le recensement de Montpellier, Hippolyte César et ses trois fils.

En 1841, sous le roi Louis Philippe, Hippolyte est reçu Chevalier de l’ordre royal de la légion d’honneur (son dossier de la légion d’honneur).

En 1842, Maria Grazia BEJUY de LACOCHE décède à son domicile de Toulon.

En 1852, Hippolyte César décède à Montpellier. Un jeune cousin SAUREL, docteur en médecine est présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.