Le site de la Communauté des Ginoux

Les GINOUX DEFERMON

Cette branche des GINOUX vient probablement des mêmes vallées vaudoises du Piémont italien ou plus largement du diocèse de Turin et ce à la même époque (1460 – 1560). C’est l’époque d’une émigration massive provenant des Alpes vers la Provence et le Contat Venaissin.

D’un côté, dans les Alpes, l’agriculture de montagne est en pleine mutation. L’élevage se généralise tout en ne demandant pas beaucoup de main d’oeuvre. De nombreux paysans n’arrivent plus à nourrir suffisamment leurs familles. De plus, dès 1494, démarre la première guerre d’Italie menée par Charles VIII. Les paysans sont prêts à partir.

De l’autre, la France du sud a subi la guerre de cent ans qui a dévasté les campagnes notamment par le pillage des troupes. De 1315 à 1340, de terribles hivers ont raréfiées les récoltes. S’en sont suivis des famines (celle de 1350 en Provence). Enfin, la peste noire a sévi de 1350 à 1450. Toutes ces calamités ont diminué de façon drastique la population en âge de travailler. Les seigneurs locaux et les religieux (le Pape d’Avignon) sont prêts à les accueillir.

Cette émigration est essentiellement paysanne (à plus de 80%) et composée d’artisans de religion vaudoise et catholique.

La longue lignée des GINOUX DEFERMON

Cette longue lignée de GINOUX qui deviendra le 5 septembre 1825, à l’occasion d’un mariage, les GINOUX DEFERMON était présente dans la région de Saint Ambroix (Gard) dans les Cévennes dès le début des années 1400. Venaient-ils du Piémont italien ou vivaient-ils là depuis des temps immémoriaux ?

Ces GINOUX faisaient déjà partie de la grande bourgeoisie, voire de la petite noblesse des Cévennes. Les métiers exercés étaient déjà à l’époque la chirurgie et le notariat.

Les archives numérisées et en ligne des années 1400 étant rares, nous allons d’abord développer la lignée à partir de Claude GINOUX venu s’installer à Mollans sur Ouvèze (Drôme) dans les Baronnies provençales.

Pour quelles raisons est-il venu des Cévennes jusque dans les Baronnies à la fin des années 1500 ? Avait-il hérité de droits sur le Château inférieur de Mollans ou les a-t-il acquis plus tard ? Est-il venu avec son père, un dénommé Etienne GINOUX ? S’est-il marié à Mollans avec Antoinette MEFRE ou est-il venu déjà marié ? De nombreuses questions restent, pour l’instant, sans réponse. Il est certain qu’il exerçait, dès le début des années 1600, le métier de chirurgien barbier à Mollans.

Powered by TreePress

Les sources qui ont permis la description de la lignée GINOUX DEFERMON

Sources utilisées pour la partie située à Mollans sur Ouvèze :

Les GINOUX de Mollans sur Ouvèze 1600 - 1700

Claude GINOUX (chirurgien) et Antoinette MEFRE

Jean GINOUX (notaire) et Claire ACHARD

Dominique GINOUX (chirurgien) et Elisabeth BILLON

Gabriel GINOUX (chirurgien et co-seigneur de Mollans) et Anne du BOIS

Les GINOUX de la région lyonnaise (Millery, Brignais et Lyon) 1700 - 1800

Les GINOUX de Paris et leurs châteaux (Sucy-en-Brie et Issé) 1800 - 1900

Château de Gatines à Issé
Château de Sucy en Brie
  • Georges GINOUX DEFERMON (Comte, avocat, conseiller général de Loire inférieure, chevalier de la légion d’honneur) à partir de 1850