Le site de la Communauté des Ginoux

Guerre de succession d’Espagne 1702 1713

Le 1er novembre 1700, le décès du dernier Habsbourg espagnol, Charles II, sans descendance mais léguant son trône par testament au duc d’Anjou (petit-fils de Louis XIV) va entrainer la Guerre de Succession d’Espagne.

Les deux principales familles régnantes revendiquent le trône :

  • en France, les Bourbon (le Duc d’Anjou),
  • en Autriche, les Habsbourg (l’archiduc Charles).
Le duc Philippe d'Anjou, prétendant français, successeur reconnu par Charles II.
L'archiduc Charles de Habsbourg, prétendant autrichien, reconnu par les royaumes péninsulaires d'Aragon.

En 1700, le royaume d’Espagne comprend l’Espagne, ses colonies, les Pays-Bas espagnols, la Sardaigne, les Deux-Siciles (Royaume de Naples et Sicile), les Présides de Toscane (Florence, Sienne), le Guipuscoa (une province du pays basque) et le duché de Lorraine.

La guerre de Succession d’Espagne en Espagne

Par Elryck — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=93765363

Louis XIV décide de soutenir Philippe, le Duc d’Anjou. Il multiplie alors les provocations :

  • Les troupes françaises occupent les Pays-Bas espagnols et ses places fortes ce qui est considéré comme une menace par les Provinces Unies.
  • La guerre se porte rapidement en Italie où l’empereur du Saint Empire Romain Germanique, Léopold de Habsbourg qui devait obtenir une partie de l’héritage espagnol compte bien récupérer ces territoires d’Italie.
  • A la mort du prétendant au trône d’Angleterre, d’Irlande et d’Ecosse Jacques, catholique, descendant des Stuart, Louis XIV reconnait le fils de celui-ci comme roi. alors que les Anglais ont désigné Marie STUART et son mari Guillaume III d’Orange-Nassau comme roi, puis Anne STUART, la soeur de Marie. 

L’Angleterre, les Provinces Unies et l’Autriche forment une Grande Alliance et déclarent la guerre à la France et au nouveau roi des Espagnes le 15 mai 1702.

La guerre est une succession de batailles menées sur tout le continent européen.

Les armées des deux camps s’affrontent notamment en Espagne. Une bataille nous intéresse particulièrement. Celle d’Almansa à l’issue de laquelle deux frères de GIGNOUX, officiers de l’armée anglaise sont faits prisonniers par les Français.

La bataille d’Almansa le 25 avril 1707

Par Buonaventura Ligli (Ventura Lirios) y Filippo Pallotta — Museo del Prado, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=31961460

Cette bataille se caractérise par la nationalité des chefs des armées adverses :

  • A la tête de l’armée franco-espagnole, un anglais,  Jacques Fitz-James de Berwick maréchal de France, fils de Jacques II Stuart.
  • A la tête des armées luso-britannico-hollandaises, un français, Henri de Massue marquis de Ruvigny (huguenot français passé en Angleterre comme Pierre de GIGNOUX).

A l’issue de cet affrontement, c’est l’armée franco-espagnole qui est victorieuse.

Jean et Isaac de GIGNOUX réfugiés en Angleterre avec leurs parents Pierre de GIGNOUX et Marie de RICHARD sont comptés parmi les nombreux anglais (5 bataillons) faits prisonniers par l’armée franco-espagnole.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.